Dispositif handicap

Candidats tiers-temps

Pour bénéficier de la mesure  de temps supplémentaire pour les épreuves du test TAGE MAGE, les candidats présentant un handicap doivent fournir leur attestation MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées), CDAPH (Commission des Droits et de l'autonomie des personnes handicapées) ou d'un service de médecine préventive universitaire ou interuniversitaire (SIUMP, SMPPS, SIMPPS).

Sont concernés par les aménagements de sessions les candidats qui présentent un handicap, tel que défini à l'article L. 114 du code de l'action sociale et des familles, c’est-à-dire une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions.
Les candidats concernés par une limitation d'activité qui n'entre pas dans le champ du handicap tel que défini à l'article L. 114 précité du code de l'action sociale et des familles ne relèvent pas des dispositions d’aménagements, par exemple les candidats subissant une immobilisation du bras à la suite d'un accident ou les candidats blessés ou malades. 

Cette attestation sera à envoyer rapidement. A réception de l'ensemble des pièces du dossier, une date et un lieu de session vous seront proposés en fonction des disponibilités.

Consulter la procédure d'aménagements.

 

Extrait de l'article 4 du règlement du test TAGE MAGE

"Toute personne présentant un handicap et candidat au test TAGE MAGE® peut déposer une demande d'aménagement des épreuves. Les candidats sollicitant un aménagement des conditions d'examen d’une date de session, adressent leur demande accompagnée du dossier complet par voie postale à la FNEGE 2 avenue HOCHE 75008 PARIS au plus tard, un mois avant ladite session. Le délai d’un mois peut être ramené à dix jours en cas de demande d'inscription à une session déjà aménagée.
La demande doit être accompagnée d'une attestation médicale - document original - , en cours de validité, délivrée par l'un des médecins désignés par la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH),  maison départementale pour les personnes handicapées (MDPH) ou d'un service de médecine préventive universitaire ou interuniversitaire (SIUMP, SMPPS, SIMPPS). Tout autre certificat médical ne pourra être accepté.
La FNEGE décide des aménagements éventuellement accordés et notifie sa décision en prenant appui sur l'avis rendu par le médecin des organismes indiqués ci-dessus.
En cas d’impossibilité d’aménagement d’une session, une ou plusieurs autres sessions seront proposées au candidat."